Restauration de la tombe de Sulpice Debauve au Père La-chaise

Restauration de la tombe de Sulpice Debauve au père Lachaise.

C’est 179 ans après son décès que la maison Debauve & Gallais rendra encore un hommage au chocolatier Sulpice De Bauve.
En effet M. Bernard Poussin, directeur général de Debauve & Gallais et descendant de Sulpice De Bauve participe à la restauration de sa tombe. Sa dépouille est portée en terre au Père Lachaise, où il repose encore, sous une pyramide surmontée d’une urne en pierre, dans la 32e division.

 

Nous vous proposons d’en savoir un peu plus sur Sulpice Debauve, le chocolatier des rois de France :

Sulpice De Bauve (ou Debauve) est né le 6 décembre 1757. Il vu le jour au milieu du siècle des lumières dans une famille aristocrate aisée, mais non fortunée. Son père, Louis Bienvenue eut cinq enfants. Il destina Sulpice son ainé à la médécine, mais de part son esprit scientifique Sulpice préféra s’orienter vers la pharmacie.

Il étudia cette matière à Paris et son père l’établit en 1779 à Saint-Germain en Laye succédant au pharmacien ordinaire du Roi à Versailles. Il s’avéra que Sulpice était un vrai professionnel, aussi compétant que désireux d’élargir ses connaissances. Il fut ainsi nommé « Pharmacien du Roi ».

Pour l’anecdote, le trisaïeul de Sulpice Debauve, David Chaillou, était le premier et le seul depuis cette date a avoir porté le titre de Chocolatier du Roi. Devait-il au lointain ascendant familial conservé dans sa famille son intérêt particulier pour le chocolat dont il était évidemment fort amateur ? Nul ne le sait, mais c’est après avoir créée le premier chocolat à croquer de l’histoire pour la reine Marie-Antoinette qu’il reçut le titre de « chocolatier du Roi ». Toute ta vie durant, Sulpice sera un chercheur infatigable, s’évertuant à travailler le chocolat sa matière fétiche pour soigner les maux du monde.

Source : http://www.appl-lachaise.net/appl/article.php3?id_article=1919 http://fr.wikipedia.org/wiki/Debauve_%26_Gallais


Partagez sur les réseaux sociaux :

TwitterFacebookGoogle PlusLinkedinPinterestemail


Auteur:

(1757-1836), ancien pharmacien du roi Louis XVI, il mit au point une nouvelle combinaison de cacao, de sucre de canne et de médicaments pour créer le premier Chocolat à croquer. Il facilita ainsi la reine Marie-Antoinette à prendre ses médicaments. La reine était si heureuse qu'elle appela ces chocolats en forme de pièces de monnaie des « Pistoles ». Debauve continua à créer une variété Pistoles de différentes saveurs pour la reine. En 1800, Debauve ouvre sa première chocolaterie sur la rive gauche de Paris et depuis nous perpétuons sa tradition: "Des chocolats délicieux mais avant tout bons pour la santé". Profil : Google +



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Back to Top ↑